Retour sur les 15 ans du master !

A l’occasion des 15 ans du master « Eco-Conception des Polymères et Composites », une journée autour de la formation a été organisée, le vendredi 13 décembre. L’occasion de rassembler étudiants, anciens et professionnels autour de 4 conférences, pour parler de l’actualité des polymères et des composites.

Isabelle JOSHKE fut la première à prendre la parole lors de cette journée, afin de nous partager sa passion pour la navigation, et son métier de skipper. Reconnue dans le monde de la course au large, elle nous a expliqué son parcours qui ne la destinait pas vers la mer. C’est à 20 ans qu’elle décidera de se lancer dans la navigation, suite à un stage aux Glénans. Partant de rien, elle gagnera la première étape de la Transat en 2007, ce qui la révèlera au monde. [1] Elle nous a également expliqué le travail réalisé sur son bateau, en vue sa participation au Vendée Globe 2020. Il était notamment question de foils composites et d’améliorations afin de faciliter la navigation. Une présentation qui a également parlé de mixité (Association Horizon Mixité), et d’encouragement à la présence féminine dans ce milieu encore très masculin, étant elle-même la preuve vivante qu’une femme peut très bien réussir.

NAVAL Group a également participé à cette journée, afin de présenter l’entreprise, qui entretient un lien fort avec la formation. Nicolas TUAL, responsable d’études matériaux composites, nous en a présenté les produits et processus de fabrication, principalement sur les sous-marins et bateaux militaires, expliquant quels sont les avantages majeurs des composites : la légèreté et la résistance à la corrosion supérieure au métal. Dans la continuité de son parcours de recherches sur le vieillissement des structures composites [2], il participe à l’étude de nouveaux matériaux et méthodes de fabrication, et est à l’origine des recherches actuelles sur l’impression 3D. [3] Recherche dont un alternant ECPC fait partie.

Laurent MOUGNARD, responsable R&D chez HOWA TRAMICO, filiale du groupe japonais HOWA, a présenté les recherches en partenariat avec l’Université de Bretagne Sud, sur le remplacement des fibres de verre par des fibres végétales, [4] avec le souhait d’anticiper sur la règlementation, et innover sur la fin de vie de leurs produits. La présentation s’est centré sur les mousses polyuréthanes souples et les garnitures intérieures de voitures, produits sur le site de Brionne. Les mousses sont soit compressées puis retraitées, soit transformées en mousses agglomérés, pour différentes applications.  Les garnitures sont en composites, avec des structures complexes. L’intérêt des recherches serait d’ouvrir sur des possibilités d’incinérations ou de broyages pour la fin de vie, qui sont impossibles avec la présence du verre.

Enfin, Justin MEROTTE, ingénieur chef de projet chez Coriolis, a présenté l’entreprise française créée en 2001, spécialisée dans la fabrication de machines AFP (Automated Fiber Placement). Leur technologie, qui se retrouve principalement dans l’aéronautique [5], mais également dans l’automobile [6], l’aérospatiale ou encore le ferroviaire dans une plus faible mesure,  est actuellement l’objet de recherches pour l’utilisation de thermoplastiques. Cela aurait pour effet d’augmenter la tenue aux chocs de certaines pièces, et diminuer le poids par soudage, en répartissant mieux les contraintes. La création d’un robot qui permettrait d’avoir  le produit fini en une étape, par consolidation in-situ, est en cours d’étude.

Une journée riche en informations, rencontres et échanges avec la présence des anciens diplômés de notre formation ! L’ensemble de la formation « Eco-Conception des Polymères et Composites » remercie les intervenants pour leurs présentations, et toutes les personnes présentes pour cet évènement.

Clément BOLLE.

© 2018 ECPC

Rechercher sur le site