L'éco-conception


L'éco-conception consiste à intégrer l'environnement dès la phase de conception des produits, qu'il s'agisse de biens, de services. Cette intégration repose sur une approche globale et multicritère de l'environnement et est fondée sur la prise en compte de toutes les étapes du cycle de vie des produits.

> Une approche préventive
L'éco-conception constitue un axe majeur de prévention ou de réduction à la source des impacts environnementaux (réduction des consommations de matières premières et d'énergies, des déchets, des rejets…). 
Elle considère toutes les étapes du cycle de vie d'un produit (fabrication - distribution - utilisation - valorisation finale) de manière à limiter les impacts du produit sur l'environnement.                                                                                      

> Une approche valorisante et positive des enjeux environnementaux
Intégrée dans les pratiques et outils des concepteurs, l'éco-conception laisse toute leur place à l'innovation et à la créativité des industriels. Elle constitue une opportunité nouvelle de différenciation et un facteur de compétitivité future. 

Complémentaire de l'approche site, elle permet aux industriels de valoriser en externe les efforts réalisés sur leurs sites grâce à leur principal vecteur de communication auprès des clients finaux : leurs produits.

  • Une vie de produit

Depuis la production des matériaux qui le constituent jusqu'à sa mise au rebut, un produit traverse de nombreuses étapes. Toutes ces étapes méritent d'être considérées lors de la phase de conception, qu'elles soient situées très en amont, comme l'extraction des matières premières, ou très en aval, comme l'incinération ou la mise en décharge. Représenté sous forme de boucle, le "cycle de vie" montre l'enchaînement de ces étapes ; bien que dans les faits, la boucle soit rarement fermée.

  • Tout produit est source d'impact

Aucun produit ne parcourt son cycle de vie sans consommer ou polluer. Ne serait-ce que pour obtenir les matériaux : la consommation de ressources minérales, végétales ou animales est inévitable... sans oublier les ressources énergétiques ou encore les consommations d'eau et d'espaces naturels liés aux cultures ou à l'élevage. 
Tout produit est aussi à l'origine de rejets de substances dans l'eau, l'air ou les sols : eaux usées, gaz d'échappement... Ces consommations et ces rejets sont sources d'impacts sur l'environnement : épuisement des ressources naturelles, pollution de l'eau, de l'air, production de déchets... Ainsi, tous les produits méritent l'attention environnementale des concepteurs et les caractéristiques écologiques de chaque produit peuvent être améliorées.

  • La minimisation des impacts

Toute modification des caractéristiques d'un produit sur un point précis a des répercussions sur l'ensemble du produit. Dans la pratique, le concepteur vérifie que la modification envisagée ne va pas dégrader d'autres caractéristiques du produit ou, pour le moins, que cette dégradation sera compensée par les bénéfices attendus. En éco-conception, la démarche est similaire : améliorer la recyclabilité d'un produit, par exemple, doit s'accompagner d'une vérification des modifications engendrées (le produit est-il plus lourd ? génère-t-il plus de déchets ? etc.) de manière à éviter les déplacements de pollution ou, du moins, tenter d'arbitrer entre ces différentes sources de pollution pour déterminer celle qui doit être prioritairement réduite.
Conduite par une seule personne ou par une équipe, toute démarche de conception est multidisciplinaire. L'éco-conception intègre une nouvelle composante : l'environnement. Chaque discipline peut se l'approprier, comme elle a pu s'approprier la notion de qualité.

  • Penser cycle de vie et multicritères

Avant d'arrêter un choix de conception, une évaluation des conséquences s'impose en considérant :

  • toutes les étapes de la vie du produit,
  • tous les impacts sur l'environnement affectés par ce choix. Il existe des outils d'aide à la décision en matière d'éco-conception, mais il n'y a pas de recette universelle : à chaque entreprise de choisir, en fonction de ses produits et de son mode d'organisation, parmi les outils existants celui qui lui est le plus adapté ou de développer ses propres outils.

L'objectif de l'éco-conception est donc de combiner plusieurs choix de conception, afin de diminuer plusieurs impacts sur l'environnement, aux différentes étapes de la vie du produit.

Source: ADEME

Dés la licence 3 Polymères et Composites les étudiants sont sensibilisés à l'éco-conception dans un premier temps par un présentation du concept d'éco conception puis par des projets concrets d'analyse de cycle de vie (ACV) sur des produits en Master 1 et avec des projets d'analyse de cycle de vie en collaboration avec des industriels en Master 2. 
La formation utilise le logiciel Simapro qui est un outils d'ACV comprennant un large base de données et permettre ainsi une étude complète des impacts d'un produit.

Date de dernière mise à jour : 19/03/2014